FANDOM


Harrim est un compagnon dans Pathfinder: Kingmaker. C'est un nain calme et réfléchi.

CapacitésModifier

LoreModifier

(D'après Kickstarter)

Dans le monde de Golarion, la religion n'est pas un sujet de discussions philosophiques abstraites, mais une question de vie ou de mort. Diverses divinités interfèrent directement avec la vie des mortels - certaines les changent pour le mieux, d'autres pour le pire, et d'autres les rendent... Plus étranges.

Au cours de sa vie dans les montagnes des Cinq Rois, Harrim aspirait à suivre Torag, le dieu nain de l'artisanat. Malheureusement, quoiqu'ayant étudié les livres saints, il n'a pas réussi à satisfaire l'exigence cruciale pour devenir un clerc de Torag : il n'a jamais appris à fabriquer quoi que ce soit avec ses mains. C'était pire que de la simple maladresse : Harrim ne pouvait pas forger un seul clou ou tailler une cuillère en bois pour sauver sa vie. Certains nains l'ont ridiculisé, d'autres ont suggéré que Torag l'avait maudit - ce que Harrim lui-même a fini par croire.

Trahi et abandonné par le dieu pour lequel il était prêt à consacrer toute sa vie, Harrim s'est exilé, à la recherche d'un autre but. Il l'a trouvé quand il a rencontré un culte itinérant de l'une des divinités les plus obscures de Golarion - Groétus, le Dieu de la Fin des Temps. Une énorme lune en forme de crâne surplombant le Purgatoire, Groétus attend le jour où Pharasma, la déesse de la mort, ne pourra plus le contenir, pour aller au plan Matériel et y mettre fin. Ce jour fatidique est loin d'être atteint - Groétus a besoin d'encore beaucoup de temps pour devenir libre - mais c'est inévitable et ça se rapproche d'une seconde à l'autre. Groétus est patient, de même que ses adorateurs - se cachant dans les ombres, écoutant les faibles murmures de leur dieu, méditant sur leur propre mortalité et la fragilité de la vie.

On dit que les fidèles de Groétus sombrent lentement dans la folie. Harrim rejette de telles rumeurs diffamatoires. La façon dont il parle et agit peut sembler excentrique, mais cela n'a rien à voir avec la soi-disant folie - il ne fait que plonger plus profondément dans les vérités fondamentales, comprendre la nature du monde et l'inévitabilité de sa disparition. Il est ravi de partager les enseignements de sa religion - bien qu'il trouve rarement quelqu'un prêt à écouter.

La philosophie d'Harrim ne fait pas de lui un observateur passif. Il est toujours prêt à utiliser le pouvoir de son dieu pour soigner ses alliés ou pour punir ses ennemis - mais après la bataille, attendez-vous à ce qu'il dise quelque chose au sujet de la nature périssable de tous les mortels. Il comprend le fait que la mort finira par rattraper tout le monde, mais il n'a pas pour autant hâte de la rencontrer - il s'est donc entraîné à porter une lourde armure et à brandir un bouclier. Malgré la sombre philosophie d’Harrim, il vous sauvera la vie plus d’une fois pendant les nombreuses batailles qui vous attendent dans les Terres volées.

Si vous comptez sur l’aide de Harrim pour diriger votre royaume, vous bénéficierez de sa sagesse et de son charisme. Harrim, un homme calme et impétueux, est étonnamment doué pour prendre des décisions réfléchies et parler aux gens, du moins jusqu’à ce qu’il commence à parler de la fin des jours.[1]

GalerieModifier

VidéosModifier

RéférencesModifier

  1. Kickstarter.com - Harrim